Archives de catégorie : Actualités internationales

Youtube censure une vidéo sur l’immigration postée par le gouvernement polonais

Vu sur FDSOUCHE:

“Cette vidéo sur l’immigration postée sur le compte du ministère de l’intérieur polonais a subi la censure de Youtube. Elle ne peut pas apparaître dans les résultats de recherche et on ne peut pas arriver dessus via des suggestions liées à des vidéos que vous regarderiez. On ne peut pas non plus donner un avis, commenter ou sauvegarder la vidéo dans une liste de lecture sur son compte.

Traduction automatisée de la description de la vidéo:
Le gouvernement PiS s’est retiré de la décision nuisible du gouvernement PO-PSL de faire venir des immigrants du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord en Pologne. Nous avons été les premiers à dire que tous les immigrants ne sont pas des réfugiés, mais seulement quelques-uns fuient la guerre et la terreur. Deux ans après l’opposition du gouvernement polonais à l’admission des immigrants illégaux, les dirigeants européens commencent à comprendre l’absurde politique de réinstallation forcée des réfugiés”.

POUR UNE AUTRE EUROPE, CELLE DES NATIONS, RESPECTUEUSE DE NOTRE IDENTITÉ CIVILISATIONNELLE ET DE NOTRE DROIT A ETRE MAÎTRE CHEZ NOUS !!!

IL EST TEMPS, AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD, DE SE DÉBARRASSER DU POLITIQUEMENT CORRECT, DE CETTE PENSÉE UNIQUE QUI NOUS ENCHAÎNE, ET DE CONSTRUIRE UNE EUROPE DES NATIONS, RESPECTUEUSE DES PAYS QUI LA COMPOSENT ET ATTENTIVE PROTÉGER NOTRE EUROPÉANITÉ

“Comment le Qatar s’est “offert” Nicolas Sarkozy ” (Marianne)

Nous ne sommes pas de la fibre du magazine Mariane, mais quand celui-ci publie quelque chose d’intéressant, pourquoi se priver de le lire.

Notons que nous ne faisons que citer le magazine sans confirmer ou infirmer les propos de l’article qui n’engage que son auteur et le rédacteur de Mariane.

 “Dans “Une France sous influence”, un livre explosif à paraître dans quelques jours, Vanessa Ratignier et Pierre Péan racontent comment la France est devenue le terrain de jeu préféré du Qatar….”. Un récit à découvrir dans “Marianne” cette semaine.”

Migrants: attention au cheval de Troie et aux djihadistes qui arrivent

Je l’avais annoncé lors du dernier conseil municipal: oui des djihadistes sont infiltrés parmi les immigrants économiques (pseudos réfugiés).

Il fallait refuser cette invasion dangereuse et créer des zones de sécurité en Syrie pour les vrais réfugiés, d’autant qu’on sait que les chrétiens, donc ceux qui auraient des raisons de fuir ne peuvent généralement pas venir en Europe, notamment en France, au regard de la discrimination dont ils sont l’objet.

François Hollande, mais aussi les maires qui comme Arnaud Robinet, accueillent ces immigrants auront une responsabilité énorme quand les djihadistes “dormants” ( infiltrés) entreront en action. Il ne faudra pas alors tomber dans le réflexe à la Charlie qui n’a servi que les incendiaires UMPS qui avaient créé, par leur politique d’immigration invasion de masse par des peuples d’une autre culture, les conditions du drame.

Jean-Claude Philipot

Voici des extraits d’un article de Nick Gutteridge publié hier dans le Sunday…

Le patriotisme économique ou l’UE actuelle et le TAFTA

“Restaurants place d’Erlon (Reims) : les agriculteurs contrôlent l’origine des produits”

“Après la grande distribution, c’est à la restauration que s’attaque le syndicat FDSEA de la Marne. Une dizaine d’agriculteurs procède à des vérifications de l’origine des produits auprès des restaurateurs de la place d’Erlon ce vendredi 14 août”. Suite de l’article sur le site de FR3 Champagne Ardenne

Plusieurs remarques sur cette action:

1) Depuis toujours, le Front National appelle à acheter français, à mettre en oeuvre une priorité nationale, et cela même s’il faut s’opposer à l’Union Européenne (UE) qui en interdit  le principe et va jusqu’à réglementer (encadrer) les aides qui peuvent être accordées par l’Etat et les collectivités.  La France avant l’UE, et si ce n’est pas possible, si on ne peut imposer de nouvelles règles alors sortons de cette union ( rappelons à cette occasion que des 10 des 28 membres de l’UE utilisent toujours leur monnaie nationale). Le FN n’a pas attendu Montebourg pour parler de patriotisme économique (certains, au PS,  en parlent mais ils ne font rien, préférant la poudre aux yeux et le libéralisme libre-échangiste). Il ne faut pas mentir aux Français: c’est soit la négociation avec l’UE de mesures permettant de favoriser son propre pays, soit la sortie de l’UE, soit une situation qui va devenir plus pénalisante pour nos producteurs ( mais aussi nos industriels ).

2) On peut regretter que les agriculteurs en soient réduits à une action qui s’apparente à un contrôle tout de même illégal de l’origine des produits achetés par les restaurateurs, alors que celui-ci ne devrait être fait que par des agents de l’Etat ayant choisi de privilégier son peuple.

3) On ne pourra donc régler cette question que par un choix clair de l’Etat. Or ce n’est pas le grand marché transatlantique (TAFTA) que nous mettent en place les députés européens avec les votes PS et Républicains qui va dans ce sens; bien au contraire puisque qu’il va faire empirer la situation et rendre même impossible l’interdiction de produits alimentaires avec OGM produits aux Etat-Unis.

Aujourd’hui, plus qu’hier les partis PS et Républicains trahissent les intérêts des Français au nom d’un libéralisme débridé, d’une religion de l’ouverture au monde et sous la baguette de lobbies internationaux puissants et généreux avec ceux qui les écoutent.

Aujourd’hui plus qu’hier le seul avenir possible pour sortir de cette situation délétère qui met en danger l’existence même de la France est que le FN arrive au pouvoir.

Jean-Claude Philipot

Porte-parole FN Reims

 

STOP TTIP(OU TAFTA) ET CETA: UNE INITIATIVE CITOYENNE EUROPENNES

J’appelle l’attention de tous sur l’excellente Initiative Citoyenne Européenne (ICE)pour l’arrêt des négociations avec les Etats-Unis sur le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP ou TAFTA) et la non ratification de l’Accord Economique et Commercial Global (CETA) avec le Canada qui visent notamment à renforcer le libre échange ( venant encore plus attaquer notre économie) et qui vont par ailleurs nous imposer des normes américaines dangereuses pour la santé et préjudiciables à notre économie.

Même si l’ICE n’est pas opposable à une décision de la Commission européenne, elle initie cependant un débat.

Jean-Claude Philipot

“Daech se prépare pour le plus grand nettoyage religieuxDaech se prepare pour le plus grand nettoyage religieux de l’histoire”

Lu sur le site de l’Express.Article de Victor Garcia ( 22 décembre 2014)

“Après avoir passé 10 jours avec les membres du groupe Etat Islamique, Jürgen Todenhöfer, un auteur allemand de 74 ans, estime que l’organisation terroriste est “plus forte et plus dangereuse” que ce que les pays occidentaux imaginent”.

"Daech se prépare pour le plus grand nettoyage religieux de l'Histoire"

“Des membres présumés du groupe Etat islamique sur une colline de Kobané, dans le nord de la Syrie, le 6 octobre 2014”.

 

“Un voyage dangereux, mais éclairant. Ecrivain et homme politique allemand de 74 ans, Jürgen Todenhöfer a passé dix jours dans les territoires de l’organisation Etat islamique (EI). Il s’est enfoncé dans les zones contrôlées par les djihadistes: en Irak et en Syrie, à Mosul, la “capitale” de l’EI, mais aussi à Raqqa et à Deir Zeeor. Là, il a côtoyé les autoproclamés combattants de Dieu, les populations sous leur coupe et le mode de vie imposé. Il a aussi pu voir l’engouement de certains, l’armement des autres. Il a également eu accès à la mosquée où Abu Bakr al-Baghdadi, le chef de l’organisation, avait proclamé le califat le 29 juin dernier”.

(……………………………..)

“150 millions, 200 millions ou 500 millions, peu importe, nous les tuerons tous”

“L’un des épisodes les plus forts de son voyage a été la rencontre avec un djihadiste allemand parlant au nom du commandement de l’EI. “Nous allons conquérir l’Europe un jour. La question n’est pas de savoir si nous allons le faire, mais quand. Pour nous, c’est l’évidence (…) notre expansion sera perpétuelle et les Européens doivent savoir que quand nous viendrons, ce ne sera pas joli. Ce sera avec nos armes. Et ceux qui ne se convertissent pas à l’Islam ou qui ne payent pas la taxe islamique seront tués”, lui a expliqué ce combattant”.

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/daech-se-prepare-pour-le-plus-grand-nettoyage-religieux-de-l-histoire_1634874.html#luwSI5kqt2L1JI3f.99

Lecture complète sur le site de l’Express http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/daech-se-prepare-pour-le-plus-grand-nettoyage-religieux-de-l-histoire_1634874.html#luwSI5kqt2L1JI3f.99

La face cachée de la guerre de Crimée

Excellent reportage de TV Liberté sur la guerre de Crimée qui montre comment la situation a été voulue et orchestrée  par les Etats-Unis pour déstabiliser la Russie et mieux consolider son influence sur le continent européen.

https://www.youtube.com/watch?v=zKvNla8V8I4

http://www.tvlibertes.com/panorama-la-face-cachee-de-la-guerre-en-ukraine-2eme-partie/

 

 

Retrouver la souveraineté nationale

Nous donnons ici un extrait d’un excellent article du site Boulevard Voltaire auquel nous renvoyons pour une lecture complète du texte.
On y voit un des exemples par lequel l’ Union Européenne impose ses règles au législateur. Comment la Cour de Cassation, elle-même, pose le principe de la supériorité du texte communautaire sur la loi française sur le problème de l’incrimination pénale entrant dans le champ d’un emprisonnement d’un étranger entré irrégulièrement en France. Comment un maire se trouve pour elle dans l’obligation de marier un clandestin ( qui au regard même de sa clandestinité ne devrait se voir reconnaître aucun droit). Comment il est dès lors plus facile de se marier pour un clandestin, pour un étranger en situation irrégulière que pour un Français qui, lui, ne peut le faire comme le dit l’article sa carte d’identité est périmée.

Ajoutons par ailleurs que même pour la constitution du dossier de mariage de deux Français, le dossier n’est considéré comme complet que si le certificat de naissance du Français date de moins de trois mois. Donc il est plus facile de se marier en France quand on est entré irrégulièrement que lorsqu’on est Français.

Jean-Claude Philipot

“Le mariage pour tous les sans-papiers”
Le 22 novembre 2014

“Les tribunaux européens et nationaux ont décidé d’invalider le législateur français pour satisfaire à leur idéologie immigrationniste délirante et mortifère !
Dans une vidéo en date du 21 novembre 2014, Marc-Etienne Lansade, maire de Cogolin, dans le département du Var, s’est exprimé au sujet de l’obligation formulée par le législateur, soutenu par la Cour européenne des droits de l’homme, de marier une ressortissante extra-communautaire en situation de clandestinité. Le scandale est majeur, mais malheureusement conforme aux jurisprudences en vigueur en la matière.

En effet, des arrêts de la Cour européenne de justice en date des 22 juin 2010 et 6 décembre 2011, confirmés par un arrêt de la Cour de cassation en date du 6 juin 2012, ont affirmé que le séjour irrégulier ne peut pas entrer dans le champ d’une incrimination pénale punie d’emprisonnement. Ces décisions sont, par ailleurs, en opposition avec la lettre de l’article L. 621-1 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile, qui déclare que le fait de séjourner de manière irrégulière sur le territoire français constitue un délit, passible d’un an de prison, de 3.750 Euros d’amende et de 3 ans d’interdiction du territoire. Les tribunaux européens et nationaux ont donc décidé d’invalider le législateur français pour satisfaire à leur idéologie immigrationniste délirante et mortifère !”

(.suite de l’article)

Les États-Unis pourraient-ils s’abstenir de toujours dégainer comme un cow-boy écervelé ?

Nous reprenons ici l’excellent article du Boulevard Voltaire mis en ligne sur ce site le 13 septembre ( le titre est de l’auteur du Boulevard Voltaire). Nous précisons cependant ici qu’il nous semble évident que ce qui est dénoncé ici est moins lié au peuple américain qu’aux financiers, à une oligarchie protestante croyant à la prédestination (cf l’idéologie WASP) aux forces occultes et mondialistes qui détiennent le pouvoir et façonnent le mode de pensée de la population.

Jean-Claude Philipot

“Le monde étouffe de la certitude outrancière des Américains qui les conduit régulièrement à la guerre et à commettre erreur sur erreur.

Les Américains qui, on le sait, n’ont jamais peur des extravagances, ont édicté une sourate qui leur a permis, depuis leurs premiers pas, la légitimation de ce qu’ils ont appelé « La destinée manifeste » ou plutôt, de son dépassement jusqu’au contrôle mondial, « The Americans know why » (les Américains savent pourquoi).

Cette mission qui leur aurait été, paraît-il, confiée par la Providence (Hitler, lui aussi, se disait inspiré par la Providence ; la même ? Sûrement !) leur a ainsi permis tous les abus et, surtout, toutes les horreurs. Qu’on en juge. Depuis leur indépendance en 1787, ils ont exterminé pratiquement tous les Indiens qui ne représentent plus que 1 % de la population, encore parqués pour la plupart dans des réserves. De 1899 à 1902, ils ont massacré 3 millions de personnes aux Philippines, ont ouvert dans ce pays des camps de concentration où hommes, femmes et enfants moururent de la faim, du typhus et du choléra, abattu le bétail et incendié les récoltes et, bien sûr, appliqué la torture.

Ils ont institutionnalisé la ségrégation raciale en enfermant les Noirs, auparavant esclaves, dans des ghettos, en les lynchant et souvent les tuant avec leur trop célèbre Ku Klux Klan. Se considérant supérieurs – White Anglo-Saxon Protestants (WASP) –, ils ont dénigré les nouveaux immigrants à la fin du XIXe siècle. Ils ont créé une société de « barons-voleurs » contrôlant des pans entiers de l’économie et, aidés de soldats mis à leur disposition par l’État à leur botte, bien sûr, n’ont pas hésité parfois à tirer sur leurs ouvriers.

En 1901, ils ont inventé la politique du Big Stick (gros bâton) pour faire de l’Amérique du Sud leur pré carré puis, non contents d’être inclus dans le groupe des prédateurs européens en Chine, ils ont inventé « la politique de la porte ouverte ». Ils ont renversé de multiples gouvernements dont certains commençaient à s’engager sur la voie de la démocratie, comme celui de Mossadegh en Iran en 1953 ou celui d’Allende au Chili en 1973. Ils ont lâché, de 1964 a 1973, sur le Laos plus de 2 millions de tonnes de bombes — autant que pendant toute la Seconde Guerre mondiale. Ils ont causé la mort de plus de 3 millions de personnes au Vietnam, de 1965 à 1975, et dévasté avec leurs bombes au napalm des hectares et des hectares de terres agricoles.

Par leurs bombes, encore, ils ont conduit au ralliement des paysans cambodgiens à d’autres exterminateurs, les Khmers rouges. Seuls, ils ont utilisé deux fois la bombe atomique. Ils ont armé les islamistes afghans contre la présence soviétique, concourant ainsi à leur pullulement. Ils ont envahi l’Irak, causant la mort de plus de 500.000 civils et au moins 250.000 blessés, déstabilisant toute une région désormais proie de l’État islamique. Ils ont détruit, pour une bonne part, l’équilibre écologique de la planète avec leur adulation pour le capitalisme et leurs multinationales prédatrices. Et j’en passe et j’en passe…

Oui ! Ils nous ont libérés, c’est vrai. Mais nous n’étions qu’une étape comme une autre dans leur progression… et nous étions surtout promus par eux à n’être plus qu’un territoire administré, je n’irai pas jusqu’à dire une colonie. Heureusement que le général de Gaulle a tout de suite mis le holà.

Et c’est aujourd’hui leur grand chef noir — applaudissons cependant leur progrès pour cette nouvelle couleur — qui, se prenant pour le premier croisé de la démocratie… ose donner des leçons à Poutine (qui, lui, bien sûr, n’est pas un ange et le chef d’un pays angélique) ? Mais bon Dieu ! Réveillez-vous, Européens ! Demandez donc à votre John Wayne qu’il cesse enfin, face à tout événement de ce monde, et sans même réfléchir, de toujours dégainer comme un cow-boy écervelé.

Le monde étouffe de la certitude outrancière des Américains qui les conduit régulièrement à la guerre et à commettre erreur sur erreur. Dites-leur d’en finir une bonne fois pour toutes avec leur funeste Destinée manifeste. Ou plutôt, sans doute serait-il plus sage d’insister pour qu’ils l’orientent du côté de l’Irak. Barak Obama semble s’y être résolu mercredi dans son discours. Espérons qu’il comprendra qu’il y a plus urgent à faire là-bas que de toujours mettre la Russie plus bas que terre avec ces sanctions idiotes distillées à doses homéopathiques et qui ont le don de créer contre l’Occident la haine d’un peuple qui ne demande qu’à être compris. Car la Russie doit être une alliée pour ce combat qui s’annonce terrible”.

CRIMEE : LA PAIX, HEUREUSE D’ÊTRE RUSSE ! DONBASS : 2000 MORTS, FAMINE, 500 000 REFUGIES, LES CANONS DE KIEV !

Je reprends cet excellent article du blog de Marc Rousset avec lequel  je suis on contact et échange très amicalement bien qu’il n’appartienne pas au Front National et qu’il ait quelques divergences d’appréciation avec nous, notamment au plan monétaire (la France ne se reconstruira que si des ponts existent entre ceux dont les points communs sont supérieurs à ce qui les divise).

Les écrits de Marc Rousset, notamment son ouvrage “La nouvelle Europe. Paris-Berlin-Moscou. Le continent paneuropéen face au choc des civilisations” ( préfacé par Youri Roubinski de l’Académie des Sciences de Russie  ed. Godefroy de Bouillon,  2009, 538 p.) et ceux de Yvan Blot, haut fonctionnaire à la retraite et ancien député du Front National,  sont en effet incontournables  dans le domaine de la géopolitique et de la philosophie politique.

Jean-Claude Philipot

Crimée – Donbass. Paix et prospérité d’un côté, guerre et famine de l’autre. Pourquoi cette différence ?

Par Ivan Blot

“En Crimée, les touristes se pressent comme toujours sur les plages au soleil. A Donetsk ou Lougansk, 500 kilomètres plus au nord, c’est l’enfer : l’armée ukrainienne bombarde tout ce qui bouge, combattants fédéralistes comme civils, les villes manquent de tout, même d’eau et d’électricité, et la famine menacerait Donetsk, une ville d’un million d’habitants. Les habitants ne peuvent s’échapper car le gouvernement de Kiev, dit ukrainien, refuse la mise en place de couloirs humanitaires. On approche les deux mille morts depuis que Kiev fait la guerre à son propre peuple dans l’Est du pays. Selon l’ONU, il y aurait plus de 500 000 réfugiés ukrainiens en Russie. Et l’Occident ne cesse d’accuser la Russie d’agression alors que les populations de réfugiés ne vont jamais chez l’agresseur. Elles ont peur des canons de Kiev et non des canons russes !

  Comment en est-on arrivé là ? En Crimée, la population a eu la chance, protégée par la Russie, de pouvoir décider de son destin et comme prévu, elle a voté à une grande majorité, la sécession envers l’Etat ukrainien puis le rattachement à la Russie. Le pays est en paix. Le rattachement à la Russie s’est fait sans un seul mort, comme la réunification de l’Allemagne. Le développement économique va reprendre, à l’aide notamment du tourisme, dans la presqu’ile qui était négligée par Kiev parce qu’elle votait « mal ».

  Par contraste, les régions de Donetsk et de Lougansk ont aussi fait un référendum, demandant l’indépendance dans une perspective de rattachement à la Russie. Le gouvernement de Kiev n’a pas accepté cette sécession démocratique et a décidé de rétablir son autorité par des moyens militaires. Ainsi, l’armée ukrainienne est contrainte de tirer sur son propre peuple ! Cela ne semble pas choquer les Occidentaux. Le président français a critiqué la Russie pour avoir changé la frontière en Crimée comme si la France n’avait pas fait la même chose à Mayotte en 2011 (en étant condamnée par l’ONU ce qui ne la gêne pas) ou en Alsace Lorraine en 1918.

  Toute la différence entre la Crimée et le Donbass est là ! En Crimée, tout s’est fait conformément à la volonté de la majorité des habitants. La paix en est résulté même si Kiev ne reconnait pas la nouvelle Crimée russe ! Dans le Donbass, on a voulu faire fi de la volonté des populations. Ce fut la panique à Kiev car on sait très bien que de nombreuses régions du sud est de l’Ukraine voudraient se séparer de Kiev. Le pouvoir de Kiev a commis, il est vrai, une erreur impardonnable, enlever au Russe son statut de langue officielle à côté de l’Ukrainien. C’est comme si la Belgique interdisait tout d’un coup le néerlandais en Flandre ! Outre Donetsk et Lugansk, les régions de Karkhov ou de Dniépropetrovsk voulaient aussi s’émanciper. Quant aux régions d’Odessa, de Mikolaiev et de Kherson, elles réclamaient leur rattachement à la Crimée.

  Au lieu de chercher une solution négociée autour d’une constitution fédérale, comme cela fut fait en Belgique, le pouvoir de Kiev, issu originellement d’un putsch, a maintenu la fiction d’un Etat unitaire et a décidé de bombarder ceux qui ne pensaient pas comme lui.

  La charte de l’ONU défend le principe de l’intégrité territoriale mais défend aussi le principe d’autodétermination des peuples, si cher à Charles de Gaulle. La Russie n’a pas touché à l’intégrité territoriale de l’Ukraine, sauf en Crimée qui avait été « donnée » à l’Ukraine par Nikita Khrouchtchev sans consulter les populations. On ne savait pas l’Occident attaché à ce point aux révisions de frontières pratiquée arbitrairement dans l’ancienne Union soviétique. Maintenant, la Russie est accusée sans preuves sérieuses de soutenir les rebelles fédéralistes et l’Occident trouve par contre normal que l’armée ukrainienne bombarde les habitants de l’Est.

  Ce déni de démocratie est appliqué pour mettre en œuvre la pensée du géopoliticien américain Zbigniew Brzezinski. Celui-ci est aux présidents américains successifs ce que Haushofer fut pour les doctrinaires du nazisme. Sa doctrine ouvertement impérialiste implique d’affaiblir la Russie coupable de s’étendre sur l’Eurasie et de concurrencer l’Amérique. Pour Brzezinski, il faut créer la brouille entre la Russie et l’Europe occidentale. Mais son impératif premier est d’empêcher tout rapprochement entre la Russie et l’Ukraine. Peu importe pour lui les liens historiques et économiques, la parenté ethnique et linguistique, la communauté religieuse commune des Russes et des Ukrainiens. Tout cela, ce sont des données humaines. La géostratégie de monsieur Brzezinski parle le langage du pouvoir et de l’impérialisme, non le langage des hommes, de leur identité et de leur liberté. Il est triste de voir une pareille doctrine qui rappelle des heures sombres de notre histoire, reprise par les médias du monde occidental.

Les conséquences humaines sont là : alors que la Crimée redevenue russe coule des jours heureux (il suffit d’en parler avec les habitants), les habitants du Donbass vivent l’enfer et ce qui commence à ressembler à un vrai génocide. Quand l’Occident retrouvera-t-il les valeurs qu’il proclame et qu’il bafoue tous les jours en Ukraine ? Heureusement que le président Poutine donne l’exemple de la sagesse, pour sauver les chances de paix, permettre à la Russie et l’Ukraine de rester amies face à des forcenés qui ne connaissent que le langage de la violence.

  La recette pour une politique moins désastreuse est simple : il faut respecter les hommes et non les mépriser. Respecter les hommes, cela veut dire les respecter pour ce qu’ils sont dans leur altérité. Pourquoi un Ukrainien « prorusse » comme on les appelle, et ils sont des millions, devrait-il être méprisé au point qu’on n’éprouve plus la moindre miséricorde pour ses souffrances ? Ce n’est ni humain ni chrétien. Mais le philosophe Heidegger en disant que l’homme occidental moderne était dominé par « l’arraisonnement utilitaire » avait bien vu que l’homme serait réduit à un rouage de la technique, de l’économie et de la volonté de puissance. L’Ukrainien n’est pas « utile » dans le dispositif géopolitique de monsieur Brzezinski. Il peut donc être effacé de la terre, s’il résiste au projet de domination impériale. Cette pensée n’est ni humaine, ni chrétienne, espérons qu’elle s’effacera devant l’exemple de ceux qui se montrent humains et chrétiens, comme le président Poutine et le patriarche Alexis II”.