Conseil municipal du 5 février 2018

Ce conseil municipal a été le premier à se faire dans le cadre nouveau de la rupture de Roger Paris avec le FN pour des raisons de fonctionnement interne et d’investiture.

Bien qu’il ne fasse plus partie du FN, Roger Paris est resté dans le groupe Reims Bleu Marine dont il a été tête de liste pour les municipales de 2014.

Cette situation explique des différences de vote qui ont surpris pas mal de personnes. Elles ne font simplement que contraste avec la situation de l’actuelle majorité LR-UDI  dont aucun conseiller ne vote de façon contraire à ce que le maire propose, mais qui très probablement n’en pense pas moins sur certains sujets.

Cette situation a aussi causé un dysfonctionnement dans le vote des deux conseillers FN puisque s’agissant de la délibération 2018-2 relative à une aide pour l’OPHLM Le Foyer rémois de 65 000€ maximum  destiné à aménager un nouveau local au profit du Collectif Inter-associations de Migrants (CIAM) dont le coût prévisionnel est de 170 000€ TTC environ.  Michelle Larrère (FN) qui pourtant m’avait dit être d’accord pour voter contre cette aide lors d’une réunion une demi heure avant le conseil a dit qu’elle s’abstenait s’est abstenue après que Roger Paris ait voté pour au motif que si on est opposé à la folle politique migratoire on doit les aider une fois qu’ils sont chez nous.

Pour le reste des votes, pas de dysfonctionnement entre les deux conseillers FN qui ont voté:

Délibération 2018-5 Attribution de subventions , vote  pour toutes les subventions  de la délibération 20018-5 sur plusieurs  aides de la ville pour 12 955 467 €  sauf cellesau profit du Planning familial (  1500€  ), à La Comédie (   1 749 957 €      ) au Manège (   1 438 462 €       ) et au Mouvement européen ( 1800   ). Roger Paris a par contre voté pour la délibération sans exclusive;

Délibération 2018-27 Dérogations au repos dominical pour les commerces de détail de la Ville Modification contre la délibération 2018-27 relative au travail le dimanche (Roger Paris a voté pour cette dérogation à l’interdiction).

A noter enfin que bous avons suivi Roger Paris dans son vote contre la délibération CM 2018-33  Stationnement payant Remboursement du solde des cartes prépayées, monétiques, artisans et résidents. Roger Paris ne s’est évidemment pas prononcé contre le remboursement en lui-même mais contre la poursuite de la politique de stationnement payant qui va se faire d’ailleurs maintenant par sous-traitance du contrôle à une société privée. Michelle Larrère et moi-même avons alors voulu voter de façon solidaire avec Roger Paris, même si ce vote pouvait présenter une certaine ambiguïté que je lève ici.

Jean-Claude Philipot et Michèlle Larrère votent contre, suivant la proposition de Roger Paris (Droite indépendante, membre du groupe Reims Bleu Marine). A ce titre, il est précisé ici que le vote ne porte pas contre le remboursement de ceux qui avaient avancé de l’argent pour l’actuel dispositif de stationnement appelé à être remplacé, mais contre l’extension du paiement pour le stationnement.

Jean-Claude Philipot,

Président du groupe Reims Bleu Marine

( JC Philipot et M Larrère, FN. R. Paris, droite indépendante)