Reims va accueillir les soi-disant réfugiés de Syrie et d’Irak

L’information avait déjà circulé dans Reims, mais j’avais transmis au maire  le 14 septembre, donc parfaitement  dans les délais prévus par le règlement du conseil municipal  la question suivante:

Monsieur le Député-Maire,

Dans le cadre l’article L.2121-19 du CGCT et de l’article 26 du règlement intérieur du Conseil municipal écrit en son application, j’ai l’honneur de vous transmettre la question orale suivante que je désire vous poser au prochain conseil municipal du 21 septembre.

« Monsieur le Maire,

Des milliers d’immigrants illégaux, aujourd’hui qualifiés de « réfugiés » pour donner un cadre légal à leur arrivée sont déjà sur le sol de l’Union Européenne et se préparent à y entrer ; immigrants que la Commission non élue impose en des quotas d’accueil d’ailleurs déjà refusés par 4 pays de l’Union.

Ceux qui viennent d’Irak, de Lybie ou de Syrie ne le font  au mieux, et dans un premier niveau, qu’à la suite de la désastreuse politique de déstabilisation des chefs d’État mise en œuvre par Washington et l’Otan, avec la participation active de Nicolas Sarkozy pour la Libye, François Hollande pour la Syrie (Mouammar Khadafi et plus récemment Bachar El-Hassad nous avaient prévenu).

Ils le font pour percevoir jusqu’à 718€/mois d’aides, soit plus que le retraite de certains de nos agriculteurs, avec par ailleurs logement et soins gratuits.

Ceux qui viennent de ces pays ne le font, au pire, que dans le cadre d’un plan de l’État Islamique pour mieux submerger l’Europe et introduire par ailleurs dans le flot de migrants des milliers de djihadistes, plan permis par la fragilisation des pays précités avec l’aide directe ou indirecte du Qatar et de l’Arabie Saoudite qui se propose déjà de financer en Europe la construction de 200 mosquées.

Pour nous ce n’est pas quand la France a plus de 150 000 SDF, 5 000 000 de chômeurs et 8 000 000 de personnes en situation de précarité, une dette publique égale à plus de 97,5 % du PIB qu’il faut mener cette politique, alors même que depuis François Sarkozy on accueille légalement 200 000 immigrés par an dans le cadre du regroupement familial ou de l’immigration économique. Il faut empêcher les passeurs de continuer leur commerce (le chiffre d’affaires frôlerait 6 milliards d’euros), et aider les pays menacés par l’État Islamique à vaincre les djihadistes aux pratiques inhumaines notamment dénoncées par l’ONU.

Je vous serais donc obligé de nous dire si vous avez prévu l’accueil de ces immigrants à Reims et participer ainsi à la politique menée par le Président de la République ».

Avec mes remerciements, je vous prie d’agréer, Monsieur le Député-Maire l’expression de ma haute considération.

Je devais donc poser cette question lors du conseil municipal du 21 septembre, donc selon un schéma antérieur,  à l’issue des propositions de décision inscrites à l’ordre du jour.

Comme cela s’est déjà passé lors d’une première question écrite, je n’ai pas eu la possibilité de poser cette question ( donc en contravention avec le CGCT),  le maire ayant cette fois anticipé la question orale (donc l’exposé de nos motifs) à l’occasion d’un débat sur une décision relative aux garanties d’emprunt ( CM 207) où  j’évoquais la problématique des bénéficiaires des logements sociaux prévus dans le cadre des opérations avec garantie d’emprunt de la ville ( attribution à toute personne sollicitant l’attribution ou préférence nationale sur les dossiers de demande? ).

On pourra sur la vidéo mise en ligne par la mairie se reporter aux interventions qui ont été faites par le Front National relatives aux décisions:

– par moi (CM 196, 207, ensemble CM 208 à 2014,  219,  ensemble CM 222 à 223,  242,;

– par Roger Paris: CM 200.

On pourra aussi mesurer toute l’expression ouvertement méprisante et haineuse d’Arnaud Robinet  à l’encontre du Front national , tout à fait visible dans son visage quand je demande la parole et qui ne devrait pas ainsi apparaître dans une assemblée où il assume la présidence.

Oui à Reims comme partout en France, “ni droite ni gauche”. FN et RBM!      

J’ajouterais ni fausse droite ni fausse gauche. On a en face de nous le RPS ( ex UMPS) et rien à attendre de ces deux ensembles qui mènent la même politique depuis près de 40 ans avec le soutien:

-d’électeurs de gauche trompés par un PS qui mène une politique de désengagement de l’Etat dans tous les domaines et de dérégulation de la protection sociale;

– d’électeurs de droite  trompés par l’UMP qui prétend se battre pour des valeurs relative à la famille, à l’éducation, à l’attachement à la patrie, au petit commerce, à l’agriculture et oublie son programme une fois au pouvoir (peut-être que leur nouveau nom, “les républicains” n’a pas  d’autre but que de se refaire une virginité en la matière…).

Jean-Claude Philipot

( https://twitter.com/JcPhilipot)

Porte-parole du groupe FN au conseil municipal de Reims

PS: On remarquera sur la photo mise en ligne, et dans biens des photos qu’on trouve sur internet, que le plus souvent ces “réfugiés” ne sont que des jeunes hommes. Ont-ils abandonnés femmes et enfants? ou sont-ils, en recherche d’un point de chute d’assistanat économique pour faire venir dans un deuxième temps leur famille, des déserteurs de l’une ou l’autre des factions, et pour certains des djihadistes comme l’Etat Islamique l’aurait annoncé ( environ 4000 combattants) selon des sources qui commencent à être prises au sérieux? Si cette dernière explication s’avérait vraie, le personnel politique au pouvoir dans l’UE, notamment en France, aurait une responsabilité écrasante…Mais peut-être est-ce le dernier moyen pour lui d’éviter l’arrivée aux commandes des Etats de partis dits “populistes” en provoquant, en cas d’attentats, un phénomène d’union nationale obligée selon le schéma qu’on a connu en France après l’agression contre Charlie Hebdo.